Lideraddur

Petite baulée, Boola de la nuit, 
large bôle des terres incultes
 où croît la mousse institutionnelle
  au creux du bol aujourd'hui.
 Captation sauvage de ses vents hurlants,
traçage du sillon de ses gués errants.

*****




 That Old and Now Gone Agfa Feel
 (Le 7 septembre 2017)

 
Alphaville - Vieux film argentique de Jean-Luc Godard, dont le papier photo fut jalousement gardé dans un tube en verre que l'on avait plongé au fond d'une piscine de la Maison de la Radio, bassin de refroidissement des Laboratoires Éclair dont l'entrée était protégée par cent fausses portes incrustées dans les terminaisons d'un couloir de pas perdus numériques tournant sur lui-même.)


Cauteleux cautionnaire des films du sociolite garde-suisse, S. Hazanavicius décidait d'envoyer son scaphandrier personnel pour retirer de son sarcophage liquide le parchemin analogue afin de voir ce qu'il avait de si précieux dans le sens du ventre -- et ses poches plantées de redoutables écailles en forme de dents de grand murin --, quelle révélation il pouvait cacher entre les plis mous du rouleau cœliaque où s'inscrivait le catalogue des vaisseaux de sa fabuleuse transfictionnelle déveine.


__ Lemmy tell you : Rien, lui répondit l'ange Gardel, rien qu'un vieux fond de sauce de peinture rouge à slogans, un minium coulant presque entièrement oxydé.
Visqueux encore un peu, dont s'exhalait une forte odeur de plomb
.


(«Et mes phrases, tu les aimes mes phrases ?»)
 


Bien qu'il fût expressément interdit de retourner le film de papier Hazanavicius et Gardel tinrent à le faire et le firent, regardèrent derrière et lirent, puis moururent de rire.


______________________________________________



Osmose aux sourcils naissant dans la lie des regards aux dix évents blancs et veufs (Le 28 Mai 2017.)
Costs mostly held in check by mending the Homerical American soul's body-double bind

Légendaire Pétaouchnokerie supersonique orbitale des bienheureux bloguonards hautainement modestes de la sphère Ubik.
Kultchur, Tsivillizatsion...


Des jours et des jours à faire semblant de ne pas voir que c'est de l'American Mind dont il faudrait parler (et de sa fermeture, de son achèvement au couteau catreux, par les mêmes qui, il y a encore une heure, appelaient à la mise aux arrêts, sinon au meurtre, des tenants du libéralisme "fauteur de millions de morts", pour reprendre les termes de la lèpre procédurale qui leur sert de vague socle mono-interprétatif au tribunal de la philosophie pour les purs).

Ah, les paons.
Les playants, the players, les plaignants.
Les Conseilleurs qui font payer les gens.
Régie des transports de braises.
Elites auto-trompétées marchant avec courage sur leur propre tas de cendres froides.
Les metteurs au ban.
Vous ne voudriez pas plutôt jouer au Docteur avec moi ?

_____________________________________


L'Émile Enchon de 2019, l'Auteur des choses de la vie


L'Émile Enchon de 2019, l'Auteur des choses de la vie (le 28 avril 2017.)

Homologrammus élancé, L'Émile numérique fit deux ans plus tard des petits de lui-même.
Ou de l'Education des milliards de pixels de soi-même, la responsable oligarchie des digits et des ombres premières.
Parthénogenèse accentuée, faire du rempart des cellules du parti de son corps une méthode à missile de croisade anticupiditaliste.
En ficher plein la cafetière aux finassiers de la Banque du Nummus mondolisé.
Monde ondial, rondelle plaquée sur le dos d'un Escurial de l'Abysse.
L'Humus numérique, cendres de la moelle, au centre de la toile, se selfie toujours à lui-même.
Comme une mygale bleue des forêts urbaines qui se nourrit des follicules de peau du Démos.
Abusé.
Le peuple Howitzer, le peuple obusier.
El Pueblo cornudo siempre sera incinerado.
Le peuple enseveli sous les noyaux de pruneaux du mortier à fausses promesses.
Émile des ducats.
Brossé d'or et d'agent fonctionnaire au comptant; cuillèré d'argent, pécunieux mammifère des salons du Fulministère de l'aporétique manque de parole.
#MuidDebout
Sac à kelvins de lumière blattée.
Homme détrempé de mots mal maudits.
Mal blutés.
Dévendangés.
Being In Ernest Mélenchon l'Important, ou la revanche du chef des sections de vassaux, suprêmes d'idolats du Mitterrandisme, exclues des retraites aux flambeaux dans la cour des ministères, rayées des vacances à Latche. 
Au seau du lit à l'aube, démiurgées.
Phrance Insoumise au bal des Malgras, suicidés de la société -- on achève bien les jurats sous le missel de Lénine --, avec ses millions de dévots Hoboes contre les dérobements les plus robots.
Raskolnikovs, Camille Desmoulins, Wobbling interdefaced effigies in front of the oh so few Happy masses' magical thinking.
Faux géant de Caraquet, Pinotaure de la Dinosaur Valley, Big Émile des petites gens sommés.
Émile Ou Les Eléments De La Rééducation.
La gauche-Godwin dirait que le symbole Fi de la Phrance Insoumise de Mélennotch (eût-il été de droite) n'est qu'un Gamma de la Milice renversé.
Ce pénible spectacle des visages de trentenaires amaigris, comme à la parade aux métingues de l'Holowmobile, regards inertes vidés devant la vessie numérique.
Monsieur Bolivar, c'est lui,
Bovarysme des urbains comices de principe prussique où un Gulliver faux-Dimitri, vrai samozvanets, soumet le peuple par l'imposition des mains numérales.
No pasaran les suceurs de cadavres de Maduro, de Chavez, de Castro.
El pueblo unido jamas sera cornudo par le rhinocéros ionescien de l'électriquement humide Enchon.

[Les gens n'ont aucune idée du boulot monstre que laisse derrière lui, aux bons soins des techniciens de surface en CDD, un hologramme de Mélenchon.
Un hologramme de Mélenchon, cela suinte, transpire, laisse des traces digitales partout, bouts de 0, de 1, billes d'excréments de pixels...
Le peupluni de Mélenchon n'en a cure.]

_____________________






Par la tranche
(le 16 avril 2017.)


As I was motorvatin' over the hill
Je regardais samedi soir le BS de l'émission #ONPC s'étaler sur l'écran, debout, assis, étonné tout de même d'écouter des personnes intelligentes détourner au profit de leur démonstration le cours réel de rivières philosophiques fondamentales dont le lit se fait un honneur de ne pas glisser sur les peaux de bananes des érosions idéologiques dont les uns et les autres aiment à s'illusionner des propriétés du visqueux.
Peines de labours perdus, cela pissait dru, le glacier faisait eau de toute part, de son socle giclaient des gémissements de mâchoires dilacérées, je me mis de profil en position de l'iceberg touché et attendit que la proue du Titanic des chroniqueurs vînt me raboter la coque de guitare en pleine face puis de la tranche.
Au sol, le bloc-prise sur son pack de hantise ressemblait à une tête de guerrier perse vaincu par la dette de sang frais grecque répandue dans un petit fracas, du pool de freeplugs suintaient des crânes de chevaux et de vaches comme morts dans le désert gras délavé par une pluie de printemps de la Corée du Débord des longs fleuves du Nord.



______________________________





Yehuda Amichai - Poems Of Jerusalem



(Le 24 novembre 2016.)
Mon exemplaire de la Maison Schocken.


Amusant d'écouter les souvenirs de tel ou tel half-educated braggart, always stating the obvious depuis le nonchaloir clavardesque qui n'appartient qu'à lui, fusilleur en chef des avis divergents, vague instituteur plâtrier du manque de culture des Polloï (qui ont la bonne fortune de croiser l'auguste truelle de son gros esprit frissonnant sur un talus au bord du chemin), perpétuellement en train de s'autobiographier la rondelle moitrinaire dans les colonnes de blogs littéraires, de s'échanger tongue in chest, avec suçons sur les valvulettes en plastique de leur cœur de lierre étouffeur, des dear Truc et des sweet Machin dearest avec de gentilles et sympathiques personnes timidement anti-judéennes (qui lui ressemblent en toutes choses après avoir fait montre -- Männer de droite ou de gauche, wtf -- des lettres patentes et des certificats de baptême de leur manque de connaissance du libéralisme, de leur épaisse antipathie envers Israël, et de leur mépris pour la chose américaine en général couronnant le petit tout).
Prétendre avoir passé du temps sur place et ne pas connaître le poète de l'écologie de Yerushalaim, le poète des années de guerre, le beau marcheur cabossé sous les rameaux des Rimonim des jardins de la Bible, lui-même toile sous la peinture des paysans arabes, le témoin des premiers attentats suicides à Jérusalem, une sensibilité que sut traduire Ted Hughes...😲.
On croit cauchemarder, mais visiblement c'est une situation normalement Snafu chez ces gens-là (qui se disent professeurs traducteurs).


_________________________






Tu élimineras ton prochain comme pour lui-même
(le 28 août 2016)

Il sourit tout de même un peu de l'inélégance de l'homme qui recourt à ce procédé.
La lâcheté postale des uns et des autres n'appelle pas toujours une adresse, comme disent les anglais.
Et paraissait typique du genre de dénonciation qui périt aussi vite que la paradoxale grande traîne de son ombre.
Il est aisé d'admettre, dans la section des commentaires d'un blog, qu'il faille laisser se soulager le pauvre bitos de mérinos, surtout lorsque celui-ci en est l'un des éminents caporaux hallebardiers, sans nul doute ami du berger, qui plus est.
Chacun développe des habitudes, selon son caractère, son éducation, les modalités de son intelligence à pâturer, ses aptitudes, présumait-il.
Cela ne revêtait pas plus d'importance.

Et puis il se rappelle que le laineux garçon en question est un malfaiteur moutonnier du fait, tout ce qui ne ressort pas de sa ligne idéologique n'est bon qu'à écraser sous le sabot, si l'on a la chance qu'il soit, comme la lèvre, bien fendu.
Il attend patiemment que l'un de ses frères lais sonne le klaxon du chant d'arrivée (comme les affreux cris de ralliement piqués au film de Kaufman Invasion of the body snatchers), pour à son tour se lancer.

En signant de son nom depuis deux ou trois jours, il retrouvait un peu du plaisir d'antan à modestement rejoindre la discussion, une certaine joie à reconnaître les signatures qui le faisaient rire, ou apprendre de sensibles et jolies choses.

L'autre affameur, la brute qui court derrière l'Irlande toujours en chasse-patates, tout en faisant passer les épreuves volantes du Toefl à ses suiveurs pictes de l'Écosse cornue, décide d'en profiter pour faire montre de la hauteur spirituelle qui est la sienne et vendre le blaze xavierbrioni à la vindicte non modératrice (parce que c'était lui, parce que c'était moi) du support sur lequel il mitraille. Exterminus est. Tout le monde descend. Une balle de blog dans la nuque. Servus, Erich Mielke.

Xavier Vallat, jouit l'insinuatif embusqué, sénile amateur de calamiteux calembours, ben tiens, (on jugera l'humour du phénomène) rien que ça, prends ça comme rétribution de tes mérites, mon gars.
Au Pilori.
Pratique décachetée brute des plombs de l'extrême droite qu'il jure vouer à Satan toute la sainte journée.

Il repense à son grand-père membre du réseau prenant en charge les aviateurs anglais et américains abattus par la Flak entre 1943 et 44 dans le sud de l'Oise, au grand frère de son père jeté en prison, sur la liste d'un départ à dix-sept ans pour Dachau en 1944, pour avoir cogné un soldat provocateur dans un bar de Beauvais, à un grand-oncle déporté pour de bon, au tué du Monte Cassino, à son ami Emanuel M. survivant d'Auschwitz...

L'anonyme de blog (sinistre prodige d'autocélébration, qui se fit traiter de caniche par sa Némésis du moment, pendant 4 ans, puis soudainement léchouiller les pattes par la même -- l'homme sans courage n'ayant pas plus d'honneur) réussissait presque à lui faire honte.
Dans un post précédent il avait pourtant dit qu'il était du côté de ses amis espagnols (ex-communistes) qui affirmaient que des charniers de victimes républicaines restaient à découvrir.

Mais, peine de mœurs perdues, la rhétorique éliminative était la plus forte comme c'est le cas chez les tenants (piétineurs éternels de la vérité fracassée) de la gauche radicale et calomniatrice. Faire taire par n'importe quel moyen, chasser l'intrus du pré carré.

La mention de Brasillach et Bardèche n'était là que pour signaler leur publication de 1939 (et la déclarer partisane, comme s'il ne savait rien de leur parcours durant la guerre !). Mais il était tentant de prétendre le contraire lorsqu'on est familier du cassage de gueule en ligne, sport favori des tigres de papier.

Un ami haut fonctionnaire de la Maison de Kay, rencontré plusieurs fois entre septembre 2015 et juillet 2016 dans un pays d'Extrême-Orient, lui avait ainsi confié que : "Ici ils sont souvent comme ça, grand bec de loin mais la petite plume sur la couture du fanfaron dès que le boss du 5e étage bêle les ordres, ils pensent tous pareil tout en étant persuadés qu'ils sont en danger et minoritaires. Moi je la boucle et fais 'comme si', pour ma réputation autant que pour la carrière."
One gallant man.  
Libellés : An Encounter

The Con Man

Gens d'un blog littéraire

Kay Dhorsay

En RdL

carré Godwin au cube

so UnJoyce

ignobleness 
_______________________





Hélène des nuages 
le 24 août 2016


Une femme splendide.


Les ivoires volés aux cous des nuages dispersés dans la poussière de traîne du convoi des étincelles d'une brume mordue par le soleil jusqu'au socle de l'évaporation de ses lèvres.

Directrice du Musée d'art moderne et d'art contemporain de la ville de Nice, l'aura de sa lame molaire luit des mille brillances cachées qui s'encapsulent dans un cément à nul autre pareil.


Balles de coton traceuses de la neige.


Princière infirmation, flagrant démenti, des plus implacablement radieux, jetés à la face du monde français des prétendus Sans-dents qu'essaya, un jour de rusticité, de gloser le président de la République François Hollande.


Profondeur intellectuelle et pertinence stratégique font naturellement sources d'ivoires. Elles jaillissent comme l'eau des fontaines sur les Places capitales de l'histoire italique.


Un sourire plante un visage qui produit les feuilles de cola de l'intelligence.


Depuis trois ou quatre jours son immense portrait masquait l'entrée du Blog de la République de l'Art chère à Patrick Scemama, de telle façon que, prêt à tout, j'en vins à espérer plus qu'à parier, l'espace de quelques minutes incertaines, qu'il fût partie prenante d'une exposition à la Ron Mueck, ou qu'il siégeât de façon permanente dans le hall du Mamac (pour m'en réjouir).


Revenu vérifier l'effet, à la dérobée chaque fois fus emporté par le visage, allant jusqu'à admettre in petto déceler les changements de texture du teint, près de soutenir mordicus voir fluctuer la circulation sanguine, émouvante dans l'infime pulsation de son frais rayonnement presque humecté.

(Passant par des traces de blanc du Latium laissées au bon suint des caresses de l'ongle d'une rosée à l'écume incarnée pour s'irriguer en autant d'invisibles capillaires gonflés des dépôts de sables que l'or d'un énigmatique caoutchouc rendit pourpres.)


Et puis je relis l'article, constate que l'ubiquiste J-J. Aillagon semble également en bonne place dans le tain de la glace derrière l'effigie, on dirait même que sa main vient s'assurer, par tâtonnements subreptices, que les bosses phrénologiques de la fresque photographique miment les siennes, miroitent les méplats de ses poses, récapitulent ses idées.


Le discours de la velle Hélène tète encore ses mots sous le cerveau du père dont elle est l'enfant comme elle pourrait l'être de Chirico.


Ses racines prennent moustache, la délicate toison prend dentine dans le lait qu'elle éponge.


Toujours les mêmes mantras.

La même dentue volonté de plaquer comme douces morsures les bonnes notions sur le poil du peuple enfanté perpétuellement enfantin qui possède les candeurs natives des faibles amateurs d'art, oeufs informes dont il faut extraire le sérum albumine par voie de seringue hypodermique à travers l'épaisse coquille.

L'écologie du bougrement cool, de l'apanage du gentil en polychlorure de vinyle, de la wellness avec les autres et soi-même, éloge de la diversité qui leur ressemble, naturel contre-naïf factuel des sagaces de l'Officialité venant à l'aide des pauvres gens Sans-lucidité.
Dire qu'après l'horrible attentat de la Promenade les Niçois avaient besoin de se recueillir entre les murs de ses bâtiments n'est peut-être pas un crime, c'est déjà pourtant une faute.
(Drôle de commentaire qui se rattacherait à une sorte de validation du consumérisme de l'émotion, réflexe que les représentants institutionnels de l'état, des régions, des municipalités, sont pourtant les premiers à tourner en ridicule quand il touche de ses tics les visages, répétés à l'identique, de leur artistique domaine.)
Qui peut vouloir énoncer et expliquer comme ça, d'un claquement de pensée automatique, la complexion de l'influx qui brûle tel coeur, tel cerveau, à tel moment ? C'est faire peu de cas de la puissance souterraine de la peinture et de la sculpture lorsque ces dernières frappent et captivent l'âme des hommes.
(Pignon-Ernest, it's 1980 all over again.)
Les images des nuages de Friedman, trop beaux pour être vrais, et de la barre à mine champêtre d'En Attendant-Godinho, trop bête pour être violente, venaient contredire, et à la fois appuyer (dans l'éternelle situationniste pose de l'incessant retournement des choses sur elles-mêmes, ad nauseam) l'exposition des propos émis par Hélène Guenin.
Dieu soit loué, avec une si belle ostension maxillaire, elle pouvait à volonté faire résonner et vibrer, de par ses surprenants résonnateurs, n'importe quel catalogue raisonné.
(Photographie originale : C. Hall.)
________________________


Palace de la République des Sens
(Photographie Uber Persault.)

Le 16 juin 2016.

#ZooDebout


La nuit je mords,
le jour je fais la bête à Debord.
Je reproduis, fais société,
et demeure mon propre spectacle.
Lorsque tout concourt à rompre ma satiété,
je pose sur la table basse mon lorgnon bifrons de chevet puis gifle au sang la débâcle
qui sans s'annoncer voudrait désancrer le Grand Dit de notre manque d'amour,à petits coups de caresses-buvards sapant dans nos yeux le suint de douleur qui jute encore des paupières comme la sciure d'un poussiéreux vol de vautour.
____________________



Under The Northern Eyes Of The Auroras
(A snow screenshot of the future :
Où nous voyons la femelle robot
éteindre l'écran de surveillance générale de la blanche agora,
assise dans la voiture,
accompagnée par son mâle domino)

Le 4 mars 2016.

2229, planète Terre.
Paris, boulevard Koutouzov.
Un couple de droïdes protocolaires installés dans un Snowraptor rentre, un peu saoulé, dans son igloo en briques de glace réfractaire après avoir passé la soirée au domicile d'un collègue de travail où ils jouèrent jusque tard, dans le bruit de fond de l'antique suie digitale, à s'envoyer (par la réutilisation des tubes et des conduits d'un vieil internet récupéré dans l'arsenal d'un vieux ministère oublié où la rouille des souvenirs entrepose des pièces détachées de l'âge du cuivre filaire et du verre fibré) des "liens" littéraires lancés en pure Perse du néant truffés de commentaires impersonnels re-matricés par le puissant marteau du récit de la vie, des anecdotes inventées sur les littérateurs pittoresques humains du passé, des vidéos de chats spationautes qui composent des sonates au piano dans la station Mir-44, et des recettes de bateaux dont la coque est recouverte d'un film d'alcoolat de fèves de cacao encore vertes.
Cette activité récréative, très inexplicablement en vogue chez les robots du Département du Protocole, fut le dernier affairement connu de la race humaine avant qu'elle ne disparût abruptement dans ces mêmes tubes en 2019.
Les cinquante services de renseignements satellitaires du globe parisien s'accordent pour indiquer qu'aucun sentiment de nostalgie n'entre dans la contexture de cette allègre maussaderie qui visiblement garde avec elle tous les éléments mortellement natifs de sa bienheureuse inaltérable puissance d'hypocondrie ou de léthargie, suivant le clic que l'on aura chargé autrui de valider.
_____________________




Le 27 novembre 2015.
The trigger happy mediologist dropped my head dead on the sled of History but the Dame might catch him up on the news of his own demise sometime soon perhaps ten feet (maybe less) away from his sacred bed.
Bernard Pivot was not amused.
Il l'avait mauvaise, roi bafoué par l'un de ses leudes.
Pourtant sur la grille tripode portative du restaurant, ils boucanaient encore hier ensemble, à l'occasion du rituel barbeuc' corporate entre gens d'âge et faux-amis, la viande des Grisons du commode dernier prix.
Idéal contre-pied, έναςteuque dissolvant l'islamophobie dans l'oeuf, la somme de l'ouvrier traiteur lauréat de 2015 avait le fumet fort mais sentait bon le râble neuf.
Qu'il était jeune et bot, le logiciel de leur lège Enard.
L'Apprenti-Maître avait bossé comme deux, s'était donné du mal et mis dans le dur, le coeur en Fett, avide de lard, les mains cambouisées dans la graisse de dictionnaires, les yeux fermés dans la salaison de la pulpe calleuse de l'autofiction, les doigts gluants des restes de la dénervation des abats de la volaille Nebel Rouge que l'on trouve, rien qu'à se pencher, au poulailler des Wikisources gambadant comme des Walkyries en liberté, picorant la terre des encyclopédies, entrailles des oreilles d'accord pour subir la foison volontaire du Persil lessivé de tripes à la mode allemande, les narines dilatées dans les théories de la musique des sphères du faisandage, les chairs douillettes à force de les étirer dans les boyaux molletonnés de chauds marrons en papier chiffon comme la viande froide de vieux romans à la sauce Bildung.
C'était une recette séculaire de daube glacée entre Riss et Würm mise au point par des restaurateurs engagés jusqu'au cou dans la fin de la civilisation littéraire qui saignait ses nourrices au fond de la cave d'une auberge ou d'un bouge du côté de Barcelonnette.
Tout était bon dans le cacheton, maigre ou dodu il fallait toujours amener à signer le Cauchon de juge lecteur avant de le faire suer.
Et tout à trac sous le Mont Perdu de la colline de Geneviève, l'Histoire avec une petite tache munie d'un appétit de moineau les rattrape au coin d'une avenue où git une salle de concert court vêtue prête à choper la crève, un malheureux et banal vendredi noir, les laisse plutôt penauds au balcon de la salle du manoir, avec sur les bras leurs longues et épaisses saucisses liquides de mortes eaux à écouler d'urgence dans les éviers clandestins des bonnes et artisanales librairies de la rue Poliveau.
Monsieur R, soucieux de toujours quitter les nadirs à l'avance, s'échappe du mess en douce, par le petit soupirail qu'empruntent sous Drouant les Rémy aux moustaches trempées de vermouth lorsque le rata adjudicataire a trop brûlé dans les chaudrons appréciatifs des chefs Luddites, à faces de gourmandines, la bouche disparue derrière d'immenses toques blanches, de la littérature.
(De retour chez lui monsieur R fit ses valises puis repartit via la gare de Lyon s'acheter quelque mas dans l'arrière-pays nicheux de l'ancien français où il repeindra sa Vie de saint Léger, Bonhomme Pivot regagna la place Gaillon dans un palanquin, saillant de fils de papier vergé, gouverné par quatre vigoureux portefaix dépêchés depuis les écuries de l'aubergiste Westermann dont la cuisine moléculaire ne se gonflait toujours pas ne serait-ce que de deux ou trois hélions.)
La lideraddur préparée se vendrait-t-elle comme avant, y aurait-il encore à Noël des commis-voyageurs dans les maisons d'édition du jambon, les traiteurs du papier tireraient-ils bientôt la langue, eux qui voilà deux mois dirigeaient du doigt les oies du gavage savant ?
La litière s'arrête devant le restaurant, même les serveurs qui ont la tête des jours sans lecture le regardent d'un air entendu déjà quelque part,
"Dieux du ciel, par Saint Etienne, tous les Grenicheux sont devenus des Lords !" se met à pleurer Bonhomme P. feignant d'être de ceux qui ne sont jamais en retard d'une déploration.
Ein perfekter Mord.
Salons de pauvres.
(Photo originale parue dans Le Point.)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire