Эмачка


  • Par vous, pieds nus dans les vents roux, sur les bris du lancis des anciens rites, en faim comme en soif, dans l'En-sof comme dans Breshit, je suis sur le chemin de brume d'un amour que vos pas, à l'antistrophe, sans pour cela peut-être le précipiter en off et à saut-de-loup, au bord du souffle levant frein des départs, présument encore et précitent.
  • Resister et ne pas rester senlisien solitaire. Venez solaire, venez ombreuse, mais venez avec la masse molaire de votre sourire aux blancs atomes de silice polaire qui déglacent les mines des célibataires enlisées dans les Champs Catalauniques de leur bulle de fer crispée par les visages faiblement éclairés d'Alains militaires qui ressentent le mal de terre une fois descendus de leurs chevaux pour laisser reposer le souffle de l'air amer que ces montures fendaient jadis aux biseaux de leurs naseaux, dans une capillaire fumée capturée de verre.
  • Les pierres brûlantes que je marque du doigt sur le chemin du silence intérieur qui les prélève me désertent comme des clés plates perdues dans les buissons des songes en pyrex, alors que je voudrais les mettre hors de portée des grands jetés du brûlement des rêves, elles s'envolent et me rongent comme des sirex, mais elles sont profondément criblées par la danse inerte des éclats de silex de votre voix.
  • Un dimanche matin, après le bond enfantin d'un saut hors d'une nuit de taïga, je me réveillais d'avoir rêvé de vous blanchon d'une maman-phoque du lac de Saïmaa. Le jeune mammifère caressait sa mère, qui venait de creuser à même la nage une tanière dans la glace, et puisait, à la source d'un intensément doux tannage, la grâce insensée de votre beauté qu'il menait entière à la surface de son pelage. Cet arpège rond, né de nageoires au toucher blond, joué sans plectre, au doigt, reflétait la course de lumières filtrées à bleu blutage de neige jusqu'au fond de vos yeux finnois et plissait l'onde amande de leurs rivières, fuguant dans leurs immenses iris la sonde des soleils transparents, survivants bourgeons du tronc d'un carnage.
  • Je me tancerai tout le reste de la ligne de vie à la mer de ne m'être pas hameçonné preste et digne ver, au lancer du passage de votre avis.
  • If I were to get sucked down into quicksand following the soft grainy lines of the soul of your hand, would you let me attempt to tend to its wand ?
  • An able cable between two lands arable all of a sudden observable in the light of your eyes, capable of making boys perceive as in a book of joy, from the short perspective of a tiny gable, the enormous room of love lumens coiled up in the night's solid black continent of your look, which bent all ploys, when it tugged, smoothly rose, and lit the sunrise.
  • Lorsque vous la surprenez au lit, dans l'angle ombré du pli d'un drap couleur de mangue, flash de phasme, l'aube invente sa lumière dans l'orgasme du matin à l'Anfang de votre âme où son jour gît en suspens dans le grand bang de sept spasmes.
  • je porte le bleu de vos yeux dans les iris, comme les tankers du port de la Pallice étreignent en eux les indices de l'indigo des nuages des cieux. Dans l'antre même des vagues, la soie sauvage des lieues où fusaient jadis les pagres de l'aigue cobalt au ventre lisse, secrète aujourd'hui le sel impérieux de l'oeil de l'aigle qui écrête la carne de coton balte au coeur de l'éponge des creux. Les containers de l'oubli jetés en tempête par dessus bord baillent dans les lames immobiles au balancier soumis, ils écument, de leur doux abandon, les larmes épuisées des fisheyes qui dilatent les pupilles oronges d'un chétif noyé, à l'égard absent, à la bouche domptée par l'ombre des cris, édentée par le manque de son, et le font balayer, d'un reste de regard au large ciel, l'espoir d'un éclair nourri du cristal bleu de vos yeux, trempé d'une mémoire évaporée, peut-être à jamais, de son objectif au traitement de surface trans-lucidement imploré.
  • Tcheliovek and maybe Kievan Rus', je fais et j'obviens, to and fro, abyssally deep under the bus, entre les granulés low-tech de mes riens, et je me restreint, true und froh, d'Arkhangelsk à Odessa, sur le corps et dans la chair dense et blanche sans housse de la brousse de morte-terre où pousse l'éther de taïga, et monte dans l'air le parfum de la bouran qui fracasse la clenche de la porte de l'hiver, ouvert à la tourmente des éclanches de moutons au soleil dévorées, dont hier encore j'eus humé la douce écume de la brume étrange, la neige jusqu'aux hanches, nu comme une peau de Job, aujourd'hui je n'ai plus faim que d'épaules fines comme le Finis d'un pays, je vais et reviens vers l'Ob, de Belorossia en Kitaï strana, je trace et piste, de Pasternak, le vieux docteur -- à peine entrevus, coeur se dérobe comme savon, les yeux de Lara --, qui va s'écrouler, de tout son pôle de médecin-chaman de l'amour humain, dans la flasque de la crise cardiaque, et glisser sur la glace de velours des blancs amants sokolniki du parc, au revers du tain des miroirs slavons de l'âme des Emma.
  • Petite soeur des fauves / chaque matin à l'heure du lait qui se sauve / tu enlaces les mains / des grands mutilateurs / qui lacérèrent sans frein / les sépales des mauves / dans la nuit de l'hutin / pilleur des trésors de ton trove / De la paume de ta peau / avec ses dents / tu caresses les eaux / du printemps / qui naissent de la saveur / à l'aum de tes yeux / dans la sauve aux senteurs / bleues / glissées hors la rivière Auve / Ils peignent les graines du satin / de la coiffe des pistils des mauves / Tes huiles sèchent leurs oves / aux ailes des merles roselins / posés sur les branches des rouvres / à l'aube de blanc ivoire de la nauve / des peintres des Flandres de ta main / Dans la feuillée des rosereaux / et les pelleteries des passereaux / tu tends au rendez-vous d'Hove / À la grande ouvrée de la Manche / au large bleu d'île de Sein / tu peins le paysage à l'anche /du lion de Gent jusqu'au glove / des pétales de l'océan des mauves.
  • Il la regardait marcher et pensait à tous les dangers.
  • Le chevalier Flaubert en Pléiade, c'était un peu Mircea Eliade en pull-haubert
    sur la plage, écrasant les solens de son passé par myriades,
    voilà deux nobles culs-blancs ou combattants trobaires.
    Deux oiseaux limicoles videurs de polders absolument contre laisser trace et vestige de quelque matériel tombé de la benne génétique,
    des Quijote traquant le codage du vent numérique
    qui ravage les champs desséchés et les estrans solidaires
    du papier blanc de bible humide comme le chant magnétique.
    Flaubert en Pléiade c'est dire adieu au bluff universitaire,
    c'était mettre un coin dans les pâles éoliennes de la critique,
    une prise de respiration dans la prière hors de portée de ses moulins aptères,
    c'était pouvoir lire avec les poumons de la vipère péliade,
    dans un souffle court ou long que maîtrise la lecture panique,
    c'était écouter l'appel d'une pensée à l'aubade d'un style qui vient de l'archipel des Louisiades, en passant par Trouville, chasser la marée de phosphates des flambards pathétiques.
    Lire Flaubert, c'était se pencher afin de relever la mer
    et la tendre à nouveau à Emma qui l'avait un instant quittée des yeux
    pour répondre à un vieil homme, il dit se nommer Homère ou même mieux,
    cherchant où mouillait le canot de madame Schlésinger
  • .
  • La première fois que je vous vis fut à la lumière d'Italie.
  • Paris ressemble à la banlieue d'Hoboken un jour de hurricane, le soleil de novembre force les ombres à surgir dans les lumens et les signaux d'un éclairage de chambre qui vaut d'essayer passer vous prendre hors du réseau Guimard dans les remous et les cambres de ses auvents noyés sous les pas perdus d'un public de preux chevaliers de la rue, têtes rouées, à l'amble rompu. À midi le temps élude sa réponse, devient nénuphar à la surface de ces antres souterraines et cherche à étendre jusqu'au creux du weekend, comme on dit un Regina Salve, la roue solaire d'une ou deux tiges de pistes supplémentaires vers Montrouge, Ivry, ou des quartiers horlogers marqués plein sud au tourbillon de l'heure marocaine. La houle parisienne, manade libertaire, déplace les digues et vire les courants atlantiques que les avenues dégradent en climat propice aux caravaneurs qui naviguent chargés de vélos, de draisiennes, ou d'autres bécanes. 
  • À l'air nouveau, vous sortiez de la bouche de l'unique métro, comme l'antidote fusait d'une sarbacane, croissait le diamant lotus des yeux d'un Christ, je tombais à l'orée de votre façon d'aller, (glissaient sur la patine d'une même note les roues des bus fantômes), j'adorais vous voir arrêtée seule sur l'archée de l'avant-dernière marche, reposer quelque chose dans votre sac avant de pénétrer la ville, silent urban guerrillas in the mist, et ses baumes d'asphalte, de l'ampleur de votre style, celui qui rendait les passants oréades d'une forêt animiste, au fond d'un lac endormie, 
  • la grève, générale et sévère, vomit les gens en nage par les trottoirs, les rues, les dépôts et les lies, les taxis pris d'assaut à revers laissent au covoiturage les courses piquées aux arcanes d'une ville en liesse malgré les pertes en glucides, ergols d'une vitesse originaire de Manhattan, ses didascalies hôtesses des énergies, qui d'habitude 
  • indiquaient 
  • le sens normal de la visite, gardent le fluide appauvri de son grand troupeau dans l'étroit licol du fil aux fibres de mégot de sa ligne de vie. Lui délier les garrots qui étouffent ses rallyes et caillent ses barbacanes, est leur seul souci, 
  • déjà le manque de flux perçait sous le théâtre de l'Après-Tiberi. J'avais rendez-vous avec vous dans le retable aux éclairs des maîtres primitifs du génie d'Italie. L'or dans l'âme, vous ranimiez Paris au ventre de Rimini. 
  • Il n'est pas question qu'on vous fasse le coup d'Eurydice attendant son Orphée, je me m'abrite sous le vent de votre intelligence, et prends la vague à la lueur de ses iris, je sens que les gens d'instinct savent que je ne mérite que vos seules indulgences, partielles et non plénières, cruelles sont les manières et les rites de plus d'un arçons de café dans les sarments et les lignes des terrasses, sur les pavements de l'automne avancées
  • "They heard it through the grapevine", sous les tourelles de la montagne sacrée, les horaires déraillés reconstituaient leur chaîne temporelle comme les marées tamisaient de l'océan les algues et les sagnes. Je vous suivis sans me retourner,
  • ramender les bras de l'écume des gares à la teinte des draps de la mer, sauver les noyés à la gorge serrée par la spume des retards, entrer dans le musée Jacquemart-André
  • She had me and I had her
    Had I her as she had me ?

    Elle admit puis émit que j'aille d'ardeurs
    Dédale semis de ses nerfs
    At the foam of her hair
    Home of her fur

    Du verbe s'entaillent les chairs
    L'alchimie n'a pas d'admis
    Rien ne ramasse les éclats du dire
    Èmiettement des nuages renversés dans l'air
    Vapeur de lèvres tremblées à la minceur
    de nos rires
    M'a-t-elle dit au bord des lames de la mire
    Qui remire les abers
    abris des mers à nos terres
    Et attire
    À elle les heures mille
    de la course des coeurs
    Dans les lits où s'assimilent
    Moeurs d'Eros et leurs gémirs amis,
    Where a good deal of mirth
    Bathes the sea of a vanishing curse,
    I touched her (or was I touched by her)
    Moons and suns' manly earth.